Là où tombe la pluie – Catherine Chanter

laoutombelapluie

Là où tombe la pluie est le premier roman de l’auteur anglaise Catherine Chanter. Servi par une très belle écriture, il ne laisse pas le lecteur indifférent. C’est une belle surprise de cette rentrée littéraire 2015.

Je remercie Les Escales pour cette lecture numérique.

Roman/thriller psychologique, drame familial, roman d’anticipation, de repentance, ode à la nature, fable écologique, bonheur, joie, secte (La Rose de Jericho), religion, folie, influence, manipulation,… Là où tombe la pluie est un peu tout cela à la fois. Difficile de s’y retrouver parfois même si cela reste dans l’ensemble très bien construit et raconté. C’est un premier roman puissant et abouti.

On suit l’histoire d’une femme, Ruth, accusée de meurtre de son petit fils et assigné à résidence à la Source durant plus de 460 pages. Le texte retrace sa vie avant et après le drame. On côtoie avec elle son mari Mark, sa fille Angie, son petit fils Lucien, mais également Soeur Amelia, Soeur Dorothy, Soeur Jack, le prêtre Hugh ou les 3 policiers chargés de sa surveillance. Le roman est prenant, le suspens présent même si on trouve de très (trop) nombreuses longueurs. Beaucoup de descriptions, d’allers/retours entre le présent et le passé, de temps perdu lorsqu’est abordée la secte dans laquelle est prise Ruth par exemple. C’est le point négatif de ce premier roman.

Néanmoins, il est prenant et captivant. On est souvent hypnotisé par l’écriture de l’auteur. C’est le gros point fort de ce pavé. C’est d’ailleurs ce qui m’a très souvent motivé à poursuivre. C’est donc ce que je souligne en priorité et le point sur lequel j’établis la note de cette chronique.

L’écriture de Catherine Chanter est en effet douce, poétique, riche, hypnotique… Mais elle sait aussi saisir le lecteur, le faire douter voire le dérouter. De la douceur de la nature, l’atmosphère peut devenir mystérieuse et oppressante en quelques lignes.

Un temps pour tuer et un temps pour guérir, récité-je à haute voix, un temps pour se lamenter et un temps pour danser.

Jusqu’aux dernières lignes, on est maintenu en haleine. C’est finalement une belle réussite de l’auteur et cela donne à l’arrivée un roman très agréable que je ne regrette pas d’avoir lu.

Là où tombe la pluie est une belle surprise que je vous recommande.

4/5

Challenge1%rentree

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s