Qu’importe la hauteur du saut – Martin Rouz

MartinRouz

A l’occasion des fêtes de fin d’année, j’inaugure avec Qu’importe la hauteur du saut (pourvu que le parachute s’ouvre) de Martin Rouz une nouvelle rubrique sur le blog: celle des auteurs indépendants auto-édités.

Martin Rouz est ingénieur agronome, informaticien, écrivain, a 43 ans et réside à Pessac en Gironde. Il m’a proposé son roman mi Novembre, ce que j’ai accepté avec plaisir tout en lui recommandant de se rendre dans l’excellente librairie 45ème Parallèle à Pessac. Nous nous sommes rencontrés rapidement sur Bordeaux. Nous avons échangé longuement et sympathiquement autour d’un café.

J’ai lu son livre et j’ai la joie aujourd’hui de chaudement vous le recommander.

324 pages, 420 grammes comme il le dit sur la 4ème de couverture d’intrigue assez intense qui vous tient en haleine jusqu’à la fin. C’est déjà un premier succès pour ce jeune auteur.

L’opus est découpé en 31 chapitres de tailles très inégales mais pour la plupart qui tiennent sans souci la route. Le style est fluide, l’écriture soignée et  agréable, ce qui fait qu’on tourne les pages avec avidité et gourmandise. Je l’ai littéralement dévoré! Ce qui est encore un succès pour Martin.

L’histoire? Elle tourne autour de politiques verreux, de barbouzes, de scandales et autres fraudes (rétrocommissions, paradis fiscaux, …), de journalistes d’investigation, de services secrets (DGSE, …), d’amour… Le mélange de tous ces ingrédients donne une histoire palpitante où ironie, humour et dénonciations cohabitent. Cela rappelle les sombres histoires de notre République (par exemple celles du SAC…) et c’est plutôt réussi. C’est un roman engagé qui se lit comme un thriller!

Les personnages sont attachants. J’ai bien aimé Yohann Brakash: homme inconscient, passionné et instable, capable de déclencher une révolution pour solder un différend sentimental nous informe la 4ème de couverture. C’est exactement cela! J’ajouterai casse-cou, justicier blanc, prêt à tout pour faire triompher la justice mais… qui ne comprend rien aux femmes 🙂

Comme tout premier roman, il y a quelques longueurs, quelques enchainements de phrases moins réussies que d’autres… Parfois, une écriture un peu trop métaphorique ou orale, ce qui dénote mais à le mérite de bouger un peu le lecteur. Il manque également une vraie 4ème de couverture et la couverture aurait mérité d’être un peu plus sexy…

Mais dans l’ensemble Qu’importe la hauteur du saut (pourvu que le parachute s’ouvre) est une belle surprise. Je vous conseille ce premier roman (regardez ici l’auteur vous dit tout.)

Et n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez de plus amples informations. Dans les premiers jours de 2016, je vous ferai gagner ce roman à l’occasion d’un nouveau rendez vous 😉 Stay tuned!

3,5/5

img_0341

Advertisements

Une réflexion sur “Qu’importe la hauteur du saut – Martin Rouz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s